Les avantages et les précautions à prendre avec la pratique sportive à jeun !




Pratiquer un sport, c’est déjà un bon point, mais une question peut changer votre manière de pratiquer en fonction de vos objectifs : pratiquer à jeun serait-il plus efficace pour la perte de graisses ? Toutefois, cette pratique à jeun présente des bienfaits et des dangers pour votre organisme.

Les avantages de la pratique à jeun :

Lorsqu’il fonctionne à jeun, l’organisme est plus disposé à consommer des graisses que des sucres disponibles dans le sang après s’être alimenté. En effet, les muscles utilisent des glucides pour fonctionner, ils les puisent alors dans :

- les sucres présents dans le sang issus de l’alimentation

- les réserves de glycogène disponibles dans les muscles et le foie

- la dégradation des acides gras (i.e les graisses).

 

Le dernier processus est celui adopté par le corps lorsque l’on pratique à jeun, il est néanmoins très lent et ne permet pas de tenir sur des efforts intenses. Dans les deux cas, le corps dépense la même énergie mais n’a pas la même proportion de graisses brûlées. Le résultat final sera en effet une perte de poids plus facile pour une pratique sportive et un laps de temps identiques, cependant il accoutume l’organisme à mobilier les graisses et à les utiliser comme carburant pour les muscles.

 

Les précautions à prendre à amont :

L’intérêt de la pratique sportive à jeun n’est pas seulement bénéfique aux personnes qui souhaitent perdre du poids pour l’esthétisme mais permet de gagner en performance sur des pratiques de longue durée (marathon par exemple). Pour profiter pleinement de ses avantages, il est néanmoins recommandé de ne pas pratiquer à jeun plus de 2 fois par semaine au risque d’amener son corps à un état d’épuisement, d’adapter son alimentation en favorisant l’apport de glucides complètes (pâtes, riz…) la veille pour ne pas faire face à une hypoglycémie pendant l’effort.

Attention, la pratique sportive à jeun est déconseillée aux personnes qui reprennent une activité physique après un arrêt prolongé, ceux qui ne pratiquent pas régulièrement des sports d’endurance.

 

 

En résumé, le sport à jeun se prépare au préalable c’est-à-dire la veille, de par son alimentation et son hydratation notamment, de par le choix de l’activité en fonction de ses capacités physiques. Pour les premières fois, organisez-vous pour prendre une ceinture avec une gourde et la possibilité de prendre une barre énergétique, ou quelques bananes chips ou abricots secs avec vous.

 

Bon courage les sportifs !