Pourquoi et comment limiter sa consommation de sucre ?



La consommation de sucre s’élève aujourd’hui à environ 35 kg par an et par habitant, contre 5 kg en 1850, ce qui représente environ 40 morceaux de sucre par jour soit six fois plus que les recommandations. Les conséquences de cette consommation peuvent s’exprimer en chiffres : 3 millions de diabétiques et plus de 6,5 millions d’obèses en France.

Le sucre, une addiction


Plus on mange sucré, plus on a envie de sucre. Quelques heures seulement après avoir avalé un aliment sucré, vous aurez un coup de barre et des envies compulsives de sucré. Explications : notre corps n’est pas censé recevoir des sucres raffinés, ces sucres rapides présents dans les sodas, les confiseries, l’alcool ou tous les produits à base de farines raffinées comme le pain blanc, qui lorsqu’ils sont consommés à haute dose deviennent nocifs et addictifs. Ainsi, lorsque vous avalez un aliment sucré, votre glycémie augmente (le taux de sucre dans le sang) et devient anormalement haut. Le corps réagit et va alors produire de l’insuline, l’hormone qui joue le rôle de faire diminuer ce taux de sucre dans le sang. De plus, le sucre en haute quantité perturbe le fonctionnement de la leptine, l’hormone qui régule l’appétit et qui donne d’avantage envie de manger.

Le sucre est la cause première de nombreuses maladies (diabète, obésité, cancers…), néanmoins il se retrouve partout avec le soutien des édulcorants et cette manière de le consommer de manière excessive développe notre désir pour la saveur sucrée.

Limiter sa consommation

  • Retirez progressivement les apports en glucides raffinés
  • Intégrez ou favorisez les glucides complexes et les fibres présents dans les féculents en version complet, les légumineuses, les fruits et les légumes.
  • Oubliez les substituts au sucre (les édulcorants) et les produits « allégés » qui envoient les mêmes signaux que le sucre à l’organisme. Il faut se désaccoutumer de ce goût sucré.

Pourquoi ne pas changer vos habitudes alimentaires et privilégier un petit déjeuner salé qui apporte environ un tiers de l’énergie utile pour une journée du fait qu’il soit plus riche en protéines. De plus, il procure une sensation de rassasiement plus importante qu’un petit déjeuner sucré.


Vous trouverez votre équilibre !